L’entrepreneuriat Féminin


Aujourd’hui, on a voulu aborder un sujet qui nous tient particulièrement à cœur : L’entrepreneuriat féminin.

The future is Female - Les Petits Prödiges

En effet, lorsque l’on s’est lancées dans l’aventure, en Novembre 2017, on a vraiment fait un énorme saut en parachute : on a quitté nos emplois respectifs et investi nos économies… Un gros challenge qui commençait.
Après 7 mois d’aventure, on a bien avancé et on ne regrette pas une seconde de s’être lancées !
Alors, oui, il y a des hauts et des bas, mais comme dans toute aventure ! Et ce que l’on voulait vous montrer à travers cet article, c’est que, oser se lancer est une expérience unique qui vaut le coup d’être vécue.

Et parce que l’on soutient l’entrepreneuriat féminin depuis le premier jour, on a accepté d’être les ambassadrices du super programme « Les Elles by Contrex », qui poussent les femmes à se lancer.

Vous retrouverez notre interview ici.

Camille & Clémentine - Les Petits Prödiges - Les Elles by Contrex

Les Elles by Contrex - Les Petits Prödiges

Alors, alors, passons aux choses sérieuses... Avec quelques chiffres pour commencer !

En France, les femmes représentent :

  • 87% des infirmiers
  • 65% des enseignants

Vous avez dit « stéréotype » ?

Oui parce que, parallèlement, les femmes représentent aussi et seulement :

  • 23% des écrivains,
  • 33% des associations,
  • 16% des chirurgiens
  • 15% des chefs d’entreprise*
  • 8% des créatrices d’entreprise 

Seules 18% des femmes ressentent l’envie et les épaules pour monter leur entreprise… 

On se rend compte quand même que les préjugés ont la vie dure et que les mentalités changent lentement...

Juste un petit rappel qui pique : ce n'est que depuis 1965 que nos mamans ont le droit d'ouvrir un compte bancaire sans l'autorisation de leur cher époux !
Non non, ce n’est pas une blague…

Même en 2018, les femmes se sentent moins légitimes que les hommes pour se lancer car elles doutent de leurs aptitudes professionnelles et manquent de confiance en elles. Merci le poids de l'inconscient collectif et de l'éducation !

Mais, soyons positives et considérons le verre à moitié plein.

"La femme est l'avenir de l'homme" comme le disait si bien Aragon, et, en 2018 l'avenir appartient aux entrepreneurEs! 

Une nouvelle génération est en marche, celle des « Millenials ».
En effet, la tranche d'âge la plus entrepreneuse chez les femmes est celle des 25-34 ans.
Et plusieurs études révèlent que les femmes de cette génération sont plus sûres d'elles ! Ouf, on sort enfin des stéréotypes et on avance !

Alors, qu'est ce qui fait qu'une femme se lève un matin et décide de devenir entrepreneuse ?
Difficile de dresser une liste exhaustive des motivations bien sûr très différentes d'une femme à l’autre ; mais essayons.

C'est parce que :
♡ On a besoin de se réaliser et mieux mobiliser ses compétences
♡ On a une idée réfléchie, une passion pour un produit ou un métier
♡ On souhaite assurer son propre emploi
♡ On a envie d'accompagner un projet de vie épanouissant (69% des femmes estiment que c'est épanouissant de créer son entreprise. Oups, encore des chiffres !) et d'améliorer sa qualité de vie)

Et on en a encore plein d’autres….

Maintenant, si on dressait le portrait de la jeune entrepreneuse ?
♡ Elle est passionnée et volontaire
♡ Elle a envie de casser les codes et renverser les clichés
♡ Elle n'a pas peur d'afficher ses ambitions 
♡ Elle utilise à fond le système D
♡ Elle est accro à Internet et aux réseaux sociaux
♡ Elle est multi casquettes
♡ Elle est travailleuse, organisée et résistante
♡ Elle sait s'entourer

Par contre, elle aurait peur de l'endettement et de ne pas réussir à lever suffisamment de fonds. 

Bien sûr, il existe autant de motivations et de portraits différents qu'il y a d’entrepreneuses !

Mais elles ont toutes une chose en commun ...
Elles avaient l'envie, elles se sont lâchées, elles ont osé !!

Girl power

Elles pensaient avoir un concept prometteur, elles l’ont mis à l'épreuve, vu grand et elles ont affiné plus tard !

"A l'origine de toute réussite, il y a le fait d'avoir osé", disait Jacques Audiberti, écrivain contemporain.
Bien sûr, c'est facile à dire mais lancer sa start-up n'est quand même pas une mince affaire !

Rassurez-vous, les créatrices ne sont pas seules ! 

Il est très important de s'appuyer sur un réseau quand on débute, d'échanger et de bénéficier de la puissance des cercles de relations professionnelles.

C’est pourquoi, pour celles qui désirent sauter le pas mais ont besoin d’un petit coup de pouce additionnel, on vous cite, dans la seconde partie de cet article, plein de bons plans afin d’être accompagnées (incubateurs, associations, Business Angels, etc.).

Quelques incubateurs féminins parmi les plus connus :

- Les Premières, 1er réseau entrepreneuriat féminin avec plus de 20 incubateurs et pépinières dédiés aux entrepreneures innovantes et créatrices d'emploi durable. Il propose un accompagnement personnalisé et l'hébergement du projet pendant 1 an.

 - Willa (Ex-Paris Pionnières),1er accélérateur de mixité (au moins 1 femme dans l'équipe dirigeante). Il accompagne les femmes en développant des partenariats thématiques avec des structures extérieures

Des associations sont également très actives en termes de réseaux :

-Action'elles, association qui accompagne sur le long terme les femmes dans la création et le développement de leur entreprise et les met en relation avec des chefs d'entreprise expérimentées

- Girlz in Web, association dédiée à la valorisation des femmes dans le numérique pour les faire progresser. Elle favorise le réseau interne pour des rencontres sur le thème du numérique

- StartHer, accompagne les femmes passionnées de technologies et organise des événements centrés sur l'innovation et les nouvelles technologies 

- Femmes Entrepreneurs, valorise entrepreneuriat féminin sous toutes ses initiatives et donne de la visibilité aux femmes entrepreneures

Les grandes écoles se sont aussi lancées dans la promotion de l'entreprenariat féminin :

- L'ESSEC avec Entreprendre au féminin, accompagne les femmes en dispensant les fondamentaux juridiques, marketing, comptables et stratégiques

- Le Centre Entreprenariat HEC Paris organise des séminaires de formation "HEC Stand up" destinés prioritairement aux femmes issues des quartiers ayant un projet de création à impact positif

Enfin, on a trouvé un seul réseau de "business angels " féminins en France:

- Femmes Business Angels, met en relation des porteurs de projets innovants avec des investisseurs prêts à investir entre 100 000 et 1 million d'euros.

Voilà, alors prêtes pour l'Aventure Ladies ??

Girls empowerment

Si vous avez besoin de conseils, n'hésitez pas à nous envoyer un petit email à hello@lespetitsprodiges.com.

 

 

 

*De 20 salariés et plus


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés