Octobre Rose 🌾


Dans les bureaux Les Petits Prödiges, on est 100% de femmes. On est donc on ne peut plus concernĂ©es par ce sujet et engagĂ©es dans cette lutte contre le cancer du sein. C’est pour cela qu’il nous semblait Ă©vident de soutenir l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en !
Les Petits Prödiges reversera 10% de ses bĂ©nĂ©fices de la journĂ©e du 24 octobre Ă  l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! Rendez-vous sur notre site Internet :)

En France, 1 femme sur 8 dĂ©veloppe un cancer du sein tout au long de sa vie. Il s’agit d’un des cancers les plus dangereux chez la femme, et le dĂ©pistage permet de sauver des millions de vies !

By Sasha Podgurska

 

Octobre Rose, c’est joli, mais concrùtement c’est quoi ?

C’est une campagne de sensibilisation au dĂ©pistage du cancer du sein et Ă  la lutte contre celui-ci. Un appel au don est lancĂ© pour soutenir Ă©galement la recherche sur le cancer du sein, notamment lutter contre la rĂ©sistance aux traitements, amĂ©liorer la qualitĂ© de vie et la santĂ© des patients et dĂ©velopper de nouvelles stratĂ©gies thĂ©rapeutiques.

Aujourd’hui, Octobre Rose est une opĂ©ration annuelle mondiale Ă  laquelle plus de 70 pays participent. Sur les rĂ©seaux sociaux comme lors d’évĂšnements, physique, la place est aux tĂ©moignages et discussions afin de sensibiliser un maximum de personnes et d’appeler au dĂ©pistage.

Les maitres mots de ce mois d’Octobre Rose : 

INFORMER – DIALOGUER – MOBILISER
 
 

Qui est derriÚre tout ça ?

Cela remonte à 26 ans déjà ! En 1994, le groupe Esthée Lauder et le magazine Marie Claire se sont engagés dans la lutte contre le cancer du sein en créant leur association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! ». Chaque année, une nouvelle édition de la campagne Octobre Rose est lancée, regroupant de plus en plus de participants dans de nombreux pays du monde !

 

Quels sont les facteurs de risque de développer un cancer du sein ?

  • Le risque peut ĂȘtre trĂšs Ă©levĂ© si vous avez des antĂ©cĂ©dents familiaux comme des cancers du sein chez un parent. S’il s’agit d’un parent de premier degrĂ© comme pĂšre, mĂšre, sƓur, frĂšre ou enfant, ce risque est multipliĂ© par 2. Le risque est multipliĂ© par 4 s’il y a 2 parents de premier degrĂ© ayant des antĂ©cĂ©dents de cancer du sein.
  • Le risque est Ă©levĂ© si vous avez des antĂ©cĂ©dents personnels comme par exemple un cancer invasif du sein ou canalaire in situ, une hyperplasie atypique canalaire ou lobulaire ou encore une Irradiation thoracique Ă  haute dose (maladie de Hodgkin) 
  • Enfin, l’ñge prĂ©sente un risque moyen de dĂ©veloppement de cancer du sein. C’est Ă  partir de 50 ans que survient le plus grand nombre de cancers du sein chez les femmes, mĂȘme sans antĂ©cĂ©dents familiaux ou personnels. Il s’agit du premier facteur de risque de dĂ©velopper ce cancer. Cela nous concerne donc toute Ă  un moment ou Ă  un autre !

Sur 54 062 cas de cancer du sein dĂ©tectĂ©s chaque annĂ©e, 11 913 dĂ©cĂšdent des suites de celui-ci. Pourtant, 9 cancers sur 10 peuvent ĂȘtre guĂ©ris Ă  un stade prĂ©coce, d’oĂč la grande importance de se faire dĂ©pister ! 

 

Comment se faire dépister ?

DĂšs 25 ans, une palpation par un professionnel de santĂ© une fois par an est recommandĂ©e ainsi qu’un examen gynĂ©cologique. Cela ne reprĂ©sente pas un lourd examen, mais permet juste de dĂ©pister, et peut ĂȘtre fait par un gĂ©nĂ©raliste ou votre gynĂ©cologue.
DĂšs 50 ans, une mammographie est Ă©galement Ă  faire tous les deux ans.
Les pharmaciens sont également à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et vous aiguiller pour vous faire dépister :) 

  

"Tous Unis par La MĂȘme Couleur", tel est le slogan de cette annĂ©e, alors ce mois-ci, voyez la vie en rose et protĂ©gez les femmes que vous aimez ❀

 

ï»żSi cet article vous a plu et que les sujets relatifs aux femmes vous intĂ©ressent,  n'hĂ©sitez pas Ă  jeter un coup d'oeil Ă  notre article sur l'entrepreneuriat fĂ©minin ! 


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent ĂȘtre approvĂ©s avant d'ĂȘtre affichĂ©s