ELLE : Les déodorants n'échappent pas à l'exigence de transparence qui s'est emparée des cosmétiques


Les déodorants n'échappent pas à l'exigence de transparence qui s'est emparée des cosmétiques. Suspectés de favoriser le cancer du sein et la maladie d'Alzheimer, les sels d'aluminium, en particulier, sont pointés du doigt. " A ce jour, les études ne sont pas concluantes, rien ne permet donc d'affirmer qu'ils sont nocifs. Quoiqu'il en soit, le rôle de ces sels étant, en théorie, de resserrer les canaux sudoripares pour limiter le flux de transpiration, seuls les antipersipirants en contiennent et non les déodorants, qui se contentent, eux, de masquer les odeurs", précise Sophie Strobel, chimiste et consultante en cosmétique. Malgré tout, une fois le doute installé, difficile de le dissiper. D'où le réflexe de se tourner vers des formules plus green. 

Parmi elles, aux huiles essentielles de citron, bergamote et lavandin, le déodorant 100% Naturel Citron Les Petits Prödiges.