Les fondatrices de Les Petits Prödiges témoignent dans Maxi


Après une expérience professionnelle dans le secteur de la beauté, Clémentine et Camille imaginent des produits écoresponsables et fabriqués en France. Depuis, leur gamme "Les Petits Prödiges", fait un carton !
Camille et moi sommes des amies très proches. Nous nous sommes rencontrées lors de notre première année d’études et nous ne nous sommes plus quittées ! Dés cette époque, nous rêvions de créer ensemble une entreprise, mais cela nous semblait un rêve inaccessible. Une fois notre diplôme en poche, nous avons travaillé, chacune de notre côté, dans le secteur de la beauté, qui nous intéressait particulièrement. Camille a fait ses armes au sein d’une grande entreprise américaine de soins, maquillage et parfums, et moi pour un célèbre site Internet de vente de produits.

Lorsque nous nous retrouvions, nous faisions le même constat : il existait trop de produits sur le marché ! Pour se faire belle et prendre soin d’elles, les femmes se devaient d’avoir, dans leur salle de bains, une crème de jour, un soin pour les yeux, des masques, des crèmes pour les mains, pour le corps, un démaquillant, une huile pour les cheveux abimés... Mais étaient-ils tous réellement indispensables ? Lors d’un diner en tête à tête, nous avons réalisé qu’il faudrait un produit unique pour répondre à tous ces besoins. C’est là que l'idée des « Petits Prödiges » est née : pourquoi ne pas concevoir un baume multifonction ? Pour coller 4 nos valeurs, nous voulions un produit qui respecte toutes les peaux, qui soit 100 % naturel et non testé sur les animaux. Très concernée par l’avenir de la planète, je voulais aussi que nos produits soient naturels et écoresponsables. Nous voulions revenir à l’essentiel, aux soins basiques. A l'époque, les gammes de ce type ne donnaient pas envie, ne sentaient pas toujours bon ou avaient des textures peu agréables. Voila pourquoi le nôtre devait être séduisant, dans un joli emballage, avec des odeurs dignes des cosmétiques classiques. Surtout, le made in France était primordial pour nous deux: nous voulions soutenir l'économie et les savoir-faire locaux et éviter de longs transports polluants. C’était important de participer, à notre échelle, au développement du made in France !
Tout en continuant chacune notre travail respectif à temps plein, nous avons commencé à plancher sur ce projet. Nous nous retrouvions le soir et le week-end, chez l’une ou l’autre, pour avancer. Autant dire que pendant cette période, nous ne sommes pas beaucoup sorties, ni parties en vacances avec nos amis et notre famille ! Avec Camille, il a fallu que je travaille pour affiner notre idée, concevoir le nom, le logo et les emballages de notre
marque. Surtout, j’ai cherché un chimiste pour composer la recette de notre produit. Par chance, nous en avons rencontré une formidable dans un laboratoire indépendant du sud de la France. Pour elle, j'ai eu un coup de cœur personnel et professionnel ! Elle nous a énormément aidées a peaufiner notre recette et a eu l’idée d’ajouter la vitamine E comme conservateur naturel. 
Le 1° octobre 2017, nous avons lancé une campagne de financement participatif sur Internet : sur le site Ulule.com, nous avons fait découvrir notre projet et proposé aux internautes de nous donner un coup de pouce financier en échange de l'envoi de produits. Un vrai succès : alors que notre objectif était de récolter 5000 euros, nous avons reçu plus de 21000 euros en moins d’un mois ! Les commentaires étaient très enthousiastes. Cela nous a touchées et encouragées à poursuivre. Entre l’idée de départ et sa finalisation, notre projet nous aura pris un an. Le 1er novembre 2017, nous avons lancé avec émotion notre baume multifonction servant a la fois de soin du visage, de démaquillant, de crème pour les mains, le corps, les pointes des cheveux... Disponible sur notre site Internet, il a été ensuite en vente dans différents magasins, dans les Monoprix et chez Nature & Découverte. Pour répondre à la demande, nous avons monté nous-mêmes
les emballages, collé les étiquettes, envoyé nos produits par la poste... Peu de temps après, nous avons quitté nos emplois pour nous consacrer 100 % à notre marque. Sur notre lancée, nous avons ensuite créé un déodorant en février 2019. Notre fierté ? C’était le premier déodorant 100 % naturel, made
in France, végan et en tube biodégradable, c’est-à-dire avec zéro plastique ! Une nouvelle fois, sur Ulule, notre produit a séduit : nous avons reçu 4000 préventes. Un moyen de récolter des fonds, sans avoir à les avancer, pour lancer une production de grande taille. Depuis un an, nous pouvons enfin nous verser un salaire. Pour de jeunes créateurs d’entreprises de moins de trois ans, c’est bon signe. Notre prochain challenge ? Lancer un savon et un shampoing solide. Puis, peut-être plus tard, un dentifrice et des cotons lavables... Je suis très fière de notre réussite et que nos « Petits Prödiges » ne contiennent ni paraben, ni conservateur, ni sulfate, ni alcool.

Je suis heureuse aussi de partager ce succès avec Camille : notre amitié a été un avantage dans cette aventure. Nous savions comment communiquer avec |’autre, il n’y a jamais eu de tensions. Signe que notre relation de dix
ans est au beau fixe, j’étais témoin 4 son mariage le mois dernier ! 
Clémentine