Les perturbateurs endocriniens : Ce qu'il faut savoir


perturbateurs endocriniens - Les Petits Prödiges

Qu'est-ce que les perturbateurs endocriniens et où les trouve-ton ? 

Bonne question...

Avec près de 20 000 recherches mensuelles sur Google, ce sujet intéresse et intrigue…
Et vous, les perturbateurs endocriniens, vous en avez déjà entendu parler ?
Oui bien sûr, mais de là à vraiment savoir ce que c’est… Ces 2 mots sonnent juste très négativement à votre oreille.  

Nous allons essayer de vous éclairer…
La définition des perturbateurs endocriniens fait encore aujourd’hui l’objet de débats au niveau international. Voici celle qui a été proposée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) :
« Un perturbateur endocrinien désigne une substance ou un mélange exogène (qui provient de l’extérieur) qui altère les fonctions du système endocrinien et induit en conséquence des effets nocifs sur la santé d’un organisme intact (ou) de ses descendants… ».

On vous a perdus ?
En clair, les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d’origine artificielle ou (rarement) naturelle, étrangères à l’organisme qui ne sont pas toxiques au sens habituel du terme mais comme leur nom l’indique peuvent perturber le fonctionnement du système hormonal et se transmettre sur plusieurs générations.
Donc, ils représentent une menace pour la santé humaine et l’environnement.

Et en pratique, ça donne quoi ?

D’abord, où trouve-t-on des perturbateurs endocriniens ?

Un peu partout autour de nous, malheureusement !
Dans bon nombre de produits que nous utilisons au quotidien : emballages alimentaires, boites de conserve, bouteilles en plastique, lessives et produits d’entretien, lingettes pour bébés… et aussi énormément dans les produits cosmétiques.

En milieu professionnel, les secteurs concernés sont surtout l’agriculture (utilisation et manipulation de pesticides), l’industrie pharmaceutique (production d’hormones) et chimique (fabrication de pesticides et de matières plastiques).

Quels sont les risques des perturbateurs endocriniens?

A priori, les perturbateurs endocriniens peuvent accentuer les allergies, et certaines substances jouent sans doute un rôle dans l’apparition de cancers hormono-dépendants (sein, utérus, prostate et testicules) de troubles de la fertilité, de diabètes et de maladies neurodégénératives.

Quels sont les effets exacts des perturbateurs endocriniens ?

Bien sûr, on ne sait pas précisément, ça serait trop simple !
L’estimation de l’effet des perturbateurs endocriniens sur la santé humaine n’est pas facile à établir car se posent de nombreuses questions sur leurs mécanismes d’action, le nombre de substances concernées et des types et des doses d’exposition …
Ce ne serait pas la dose qui fait le poison car certains sont plus toxiques à faible dose que d’autres.
Et comme nous sommes exposés à de multiples substances, leurs effets peuvent s’additionner d’où «l’effet cocktail »!

Enfin la toxicité n’est pas la même selon les périodes de la vie : en tout cas, on sait que le fœtus et le nouveau-né sont sujets à un maximum de dégâts.
La femme enceinte doit donc être très vigilante.

Que peut-on peut faire pour se protéger ?

~ Dans l’alimentation :

  • Évitez d’utiliser des récipients en polycarbonate (forme de plastique), que ce soit pour vos préparations, ou pour conserver vos aliments.
  • Ne faites pas chauffer vos aliments dans du plastique : Mettez-les sur une assiette pour les réchauffer au micro-ondes (attention pas d’aluminium !).
    Petit aparté :  préférez le four traditionnel que le micro-ondes, qui représente un risque d’augmentation du taux de cholestérol, leucocytes et une diminution de l’hémoglobine.
    Certaines études ont même démontré que les radiations émises par les micro-ondes pouvaient provoquer des insomnies, des migraines ou des dépressions… Bref, c’est très pratique mais si on peut l’éviter c’est mieux !
  • N’abusez pas du fast-food dont les emballages carton ou papier peuvent être concernés.
  • Préférez les fruits, légumes et céréales biologiques qui diminueront votre exposition aux pesticides.

~ Dans les produits ménagers :

Favorisez les produits d’entretiens biologiques et écologiques ou fabriquez vos propres produits ménagers.
Dans un de ses hors-séries (Avril 2016), le magazine 60 Millions de consommateurs avait d’ailleurs proposé plein de recettes faciles à réaliser pour des produits d’hygiènes naturels, sains et écologiques.
Voici un aperçu de 6 de leurs recettes de grand-mère qui fonctionnent !

  • Pour blanchir les joints de la salle de bain :
    Personne n’y échappe, tous les 3 mois, les joints de la douche jaunissent (voire noircissent) et on ne sait comment s’en débarrasser… La solution ? Mélangez du bicarbonate et du dentifrice et frottez avec une brosse à dent !
  • Pour faire fuir les acariens :
    Saupoudrez le matelas (ou canapé en tissu) de bicarbonate de terre de diatomée, frottez énergiquement avec une bosse, laissez reposer 4 heures puis aspirez. Cela fera fuir les petites bêtes en un rien de temps !
  • Pour nettoyer la cuisinière ou le four, oubliez les bombes décapantes !
    Mélangez 1/4 de verre de gros sel et 1/4 de verre de vinaigre blanc, frottez et laissez agir 15 minutes. Rincez.
  • Pour redonner de l’éclat à un canapé en cuir verni :
    Il vous suffit de couper un oignon en deux et de frotter. Si si, ça marche !
  • Pour fabriquer sa lessive « maison » :
    Mélangez des copeaux de savon (naturel), du bicarbonate de soude et du vinaigre.

Notre recette de lessive "Maison" Les Petits Prödiges :

  • 150g de savon de Marseille en copeaux ou paillettes (idéalement sans glycérine)
  • 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre blanc : il permet d’agir comme adoucissant.
  • 3,5 litres d’eau
  • 1 cuillère à café d’huile essentielle de votre choix, afin de parfumer votre linge (lavande, eucalyptus, arbre à thé, verveine, etc.) :
  • Dans une grande casserole, porter l’eau à ébullition et ajouter les copeaux de savon et le bicarbonate. Bien mélanger pour faire fondre le mélange, jusqu’à obtention de quelque chose d’homogène. Verser ensuite le liquide encore tiède dans une bouteille/bidon (ne pas attendre qu’il refroidisse trop).
    Une fois votre lessive refroidie, verser l’huile essentielle (attention, bien attendre qu’elle soit refroidie !)

Et pour les "flemmardes" ou les working girls, on vous conseille d'aller jeter un œil à la marque L'Alchimiste (bientôt en vente) qui s’apprête à sortir des supers lessives naturelles déjà préparées.  

perturbateurs endocriniens Les Petits Prödiges

~ Dans les cosmétiques :

Saviez-vous que 40 % des produits d’hygiène et de beauté contiennent au moins 1 perturbateur endocrinien… ?  Pas très rassurant…
Ils sont présents sous forme de conservateurs, d’antibactériens, de filtres solaires et d’émollients (adoucissants) ajoutés.

Mais dans quel type de cosmétiques ? Et bien dans presque tous malheureusement ! Surtout dans le maquillage…

En détail, dans l’ordre :

  • Vernis à ongles (74% en contiennent)
  • Fonds de teint (71%),
  • Produits de maquillage pour les yeux (51%),
  • Démaquillants (43%),
  • Rouges à lèvres (40%),
  • Soins du visage (38%),
  • Déodorants (36%),
  • Dentifrices (30%)
  • Shampoings (24%)

Vernis - perturbateur endocrinien - les petits prödiges

Comme on l’a dit plus haut, les doses répétées et l’effet cocktail peuvent conduire à l’overdose !

Exemple : le propylparaben (un des pires perturbateurs endocriniens) est présent dans 9 familles de produits cosmétiques et d’hygiène (gel douche, déodorant , crème solaire, shampoing, dentifrice, bain de bouche, lait corporel, rouge à lèvres, fond de teint, crème visage).

Que faire pour adopter une routine beauté safe?

Voici nos conseils :
Il faut les éliminer à la source car vous avez bien compris qu’on ne peut pas les gérer par la dose… 

perturbateurs endocriniens Les Petits Prödiges

Voici les bons réflexes pour limiter l’exposition aux perturbateurs endocriniens :

~ Essayez de repérer les perturbateurs endocriniens sur les étiquettes:
Tâche assez complexe malheureusement, car même si certains sont faciles à identifier, d’autres ont des dizaines de synonymes !!
Pour vous aider, on vous a fait une petite liste (résumée !) des perturbateurs endocriniens et de leurs synonymes :

- Silicones (agents de texture)
Essentiellement dans les déodorants, shampoings et crèmes.
Sur l’étiquette : cyclopentasiloxane dimethicone ou noms dérivés de siloxane ou méthicone

- Paraben (conservateur)
Dans les shampoings, gels douche, maquillage et crèmes. (Attention la mention « sans paraben » peut cacher des substances de substitution aussi toxiques comme par exemple le méthylisothiazolinone)
Sur l’étiquette : Buthyl paraben, ethylparaben, methylparaben et propylparaben

- Triclosan (conservateur antibactérien)
Dans les dentifrices et fonds de teint.
Sur l’étiquette : On a de la chance, il est clairement indiqué pas de synonyme !

- Phenoxyethanol (action antimicrobienne) 
Non classé comme perturbateurs endocriniens mais à éviter en particulier pour les bébés (lingettes).
Sur l’étiquette : Nom également mentionné en clair 

- BHA (conservateurs et fragrances) fréquemment dans le  maquillage
Sur l’étiquette : Butylated, hydroxynalisol, BHA

- Phtalates (agent fixateur)
La mention de leur présence n’est pas obligatoire sur la liste INCI* (peuvent être notés fragrances lorsque le parfum utilisé est synthétique)
Sur l’étiquette : Dhietyl phtalate
Sur l’emballage plastique : PET et PVC

- Alkylphenols (émulsifiants)
Dans les nettoyants, mousses à raser et produits coiffants.
Sur l’étiquette : Menylphénol ou dérivé de Nonophénol. 

- Resorcinol (colorations capillaires)
Attention, les colorations végétales n’en sont pas forcément exemptes !
Sur l’étiquette : Benzenidiol, resorcin, hydroxyphénol, dihydroxybenzene, hydroquinone, phenylenediol.

- Filtres chimiques à UV (utilisés pour filtrer les UV)
Pas exclusivement réservés aux produits solaires.
Également présents dans certains shampoings, vernis à ongles et crèmes de jour avec SPF.
Sur l’étiquette : Benzophenone, oxybenzone, ethylhexyl, methoxycinnamate, methylbenzylidene camphor.

- Lilial (utilisé comme fragrance)
Sur l’étiquette : Butylphenyl, methylpropional

Fini ! Félicitations quand même d’être arrivées à la fin de la liste !

Alors évidemment, assez compliqué pour un cerveau normalement configuré de se souvenir de tous ces noms barbares à rallonge… Respirez, on vous propose une alternative.
Vous êtes soulagées ? Il existe des applis super bien faites qui vous permettront de débusquer les mauvais élèves.

Quelques exemples :
- Quelcosmetic (UFC Que choisir-Base de données de 6000 références)
- Clean Beauty
- Yukka

 Attention toutefois, même si les applications sont de très bons indicateurs, elles ne prennent pas en compte les pourcentages de chaque ingrédient compris dans le total de la composition. Certaines huiles essentielles sont également "mal" notées: non pas parce qu'elles sont nocives, mais parce qu'elles peuvent être allergènes pour certaines personnes. Ex: le limonène. 

Enfin, une fois que l’on a réussi à identifier les méchants perturbateurs endocriniens, il faut adopter les bonnes habitudes :

~ Privilégiez la simplicité et la naturalité et les listes d’ingrédients courtes
"Un nombre réduit de composants est un gage de moindre risque  pour le consommateur", revendique Adeline Trégouët, rédactrice en chef  déléguée de 60 millions de consommateurs.
Et quoi de plus simple et sain que des ingrédients naturels ?
Fuyez les compositions à rallonge.

Tips Les Petits Prödiges : Le Baume multi-usages Les Petits Prödiges est formulé à partir de 7 ingrédients seulement, tous naturels.
Les + ?
- La composition est notée en français en plus de la traditionnelle liste INCI pour que, avisé ou non, vous compreniez en un clin d’œil ce qu’il y a dedans !
- Il est 100% Made in France ! Conçu à Paris et développé dans le Sud de la France, il est français de A à Z !
- Son packaging est en aluminium recyclable (Allez hop dans la poubelle jaune une fois le pot terminé, ou mieux : réutilisez-le pour mettre vos médicaments, pilules ou boucles d’oreilles pare exemple. Pour un objectif zéro déchet !)
- Il est pour toute la famille, et même les femmes enceintes, pour qui les perturbateurs endocriniens sont si redoutables…

Alors, tentés ? Vous le trouverez ici.

Perturbateurs endocriniens - les petits prödiges

~ Choisissez des produits non-parfumés, des déodorants sans sels d'aluminium, et des crèmes solaires sans filtres chimiques.

 

Voilà, on espère que cet article ne vous aura pas déprimés, car on avoue que lorsque nous l’avons écrit, on a eu un peu le moral dans les chaussettes en se disant qu’il fallait vraiment être de plus en plus attentif au moindre détail pour prendre soin de notre santé au quotidien.

Mais allez, on arrête de s’apitoyer sur son sort et on s’y met !

Bon courage à tous et à toutes :)

Perturbateurs endocriniens - Les Petits Prödiges

*INCI = International Nomenclature of Cosmetic Ingredients


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés